Convergence des luttes, pour un EXODE URBAIN et le boycott de Babylone...
La beauté du monde dépend de ton regard, projet national en préparation. Pour faciliter la navigation et lire les nouveaux sujets, passer par le portail .Merci. amour, résistance, motivation, empathie et compassion pour le monde d'aujourd'hui et de demain.
Convergence des luttes, pour un EXODE URBAIN et le boycott de Babylone...

METTRE EN RELATION, ALTERNATIVE DE VIES, COORDONNER LES LUTTES par le biais de chaque anonyme et de son réseau. La réussite dépend de tous. Merci de nous faire savoir de quelle manière vous avez pris connaissance de ce site
 
Mobilisation coMobilisation co  AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Echange de mail avec une conseillère de RLB. 11

Aller en bas 
AuteurMessage
Nesta
Invité



MessageSujet: Echange de mail avec une conseillère de RLB. 11   Ven 22 Avr - 14:54

Découverte sur internet il y a peu d'un blog relatant différents évenements sur la commune de Rennes les Bains 11



En réponse par mail privé " conseillère municipale "...

Cela vous va bien de parler de vivre ensemble alors que tout ce qui anime la majorité de tous ces "jeunes" comme vous dites n'est que la rébellion et la contestation. J'ai largement critiqué l'attitude du maire et de son neveu sur les faits que vous relatez. Mais vous n'êtes pas objective car la vérité n'est pas celle que vous dites. Nous avons tendu la main à tous ces jeunes, nous leur avons offert une tribune et ils l'ont refusée car nous sommes "babylone" comme vous dites et comme ils disent. Venez en parler avec moi comme j'en ai parlé avec eux... Je ne me suis jamais mis la tête dans le sable et j'ai osé les aborder et essayer de comprendre.... Essayez comme moi de regarder la vérité en face. Vous et tous ces jeunes contestataires, n'êtes pas heureux de la société, je peux le comprendre mais que faites-vous pour que cela change.... Ce ne sont pas les gens ordinaires qui refusent de vous accueillir c'est vous, vous imaginez connaître l'amour, la compassion et la tolérance, Pensez-vous être les seuls ? j'aurais beaucoup à vous dire à ce sujet sur le comportement de tous ces "jeunes" et "moins jeunes" qui veulent changer le monde et qui pourrissent la vie des gens à RLB... La violence n'est pas nécessairement dans les paroles ni dans les actes elle peut être beaucoup plus grave dans le refus de l'autre, du manque de respect du "vivre ensemble" et le communautarisme frôlant parfois le sectarisme comme cela se passe actuellement à Rennes les Bains... Mais à Bordeaux on voit cela différemment.... Evidemment. Bien à vous.

La mienne :


Justement l'essence meme de notre presence en milieu rural vient du fait que nous ne voulons plus etre contre, mais proposer, etre pour quelque chose. Le village de Rennes les Bains n'appartient qu'a lui meme, à sa légende, son histoire, ses vibrations, a tous ceux qui y vivent,s'y sentent bien, citoyens français et du monde, domiciliés ou non dans la commune, car aujourd'hui peut etre feignez vous de l'ignoriez il y a de nombreux sdf, ou personnes sous le seuil de pauvreté qui ont du mal à vivre correctement...

effectivement oui, l'amour, la compassion , la tolérance anime chaque etre humain, a des degrés différents, tous en quete de bonheur, la peur nous divisent.

Nous ne sommes pas heureux de la société, oui c'est pourquoi sur le chemin du changement, nous créons différents lieux autonomes dans le sud de la France, maladroits certainement mais qui ne l'a pas été, comment donc sortir de l'engrenage, y en a til pas un plus malin que l'autre, qu'est ce que la mairie ou le conseil a proposé face à ceci? puisque de toute c'est ainsi et l'affluence continuera, a nous, de canaliser ,mettre en place un lieu qui conviennent à tous, pour le bonheur de tous, parce que bien sure que c'est possible, Aucun des jeunes que je connais de rennes les bains, que vous nommez etre des banlieusards de Marseille ( ce qui est totalement faux d'ailleurs) n'ira porter préjudice aux locaux, ou ira manquer de respect gratuitement. Alors nous en parlons, sommes aussi animés par la peur de l'autre, de l'image qu'on lui reflète, et de ses appriori a notre sujet, que vous alimentez notamment dans la gazette. Personne dans le meme sac. Le combat sur rlb pour vous en tout les cas, est politique, la reprise de la mairie, il serait bon pour votre campagne qu'une cohabitation est lieu je pense...

N' y a t'il pas une dizaine de maisons en ruines sur la commune et pkoi ne sont elles pas réhabilités, remise en etat, vous savez tres bien que d'ici peu, quelques ruines siegeront au milieu du village si personne n'entreprend de les retaper. Tout ces jeunes , a eux tous, ont largement le savoir pour effectuer ces taches mais o lieu de ça, chacun derriere ses oeilleres n'engage pas l'initiative. La solution concrete elle est la Evelyne, proposer de travailler ensemble, un batiment, une maison à retaper pour que ce soit profitable a tous.

Peut etre que vous estimez que votre venue à la grotte a suffit dans cette démarche, ma je vous rapel que vous avez été conduits à la grotte, c'est bien que nous étions, peut etre pas tous, mais la plupart favorable à votre rencontre

Avec plaisir que je viendrais discuter de face a face ensemble, mais pour souvent quant je m'y trouve, je ne vous vois pas , vous qui n'y vivez pas a temps plein, mais apparement avec le pouvoir de payer un loyer cela vous donne plus de droits, de voie, de crédit que ces jeunes pauvres squatteurs;)


réponse de la conseillère municipale :

Les propositions ne doivent pas venir de nous mais de vous. Et nous les attendons encore... Les fameux jeunes dont je parle que vous ne connaissez peut-être pas sont à l'origine de bien des troubles sur le village, vous voyez, vous n'êtes pas au courant de tout.... Mais c'est vrai que vous n'y vivez pas du tout, vous. Moi, j'ai eu une maison (et oui, j'ai cette chance) où je loue à des "marginaux" qui ne sont pas dans une logique de rejet mais de cohabitation. Tout est une question de respect de l'autre... La différence ne me gêne pas, beaucoup à RLB pourront vous le dire mais je ne supporte pas le communautarisme et c'est ce que vous pratiquez dans votre grande majorité car vous avez peur... Si vous n'aimez pas la politique c'est que vous n'avez pas compris que c'est la seule façon de "gérer la cité". Le Dalaï Lama dit une chose qui devrait vous éclairer : "la seule façon de changer un système c'est d'y rentrer..." Il y a, bien évidemment, des tas de choses qui me dérangent et me déplaisent dans cette société où il y a tant de laissés pour compte mais moi, contrairement à vous je n'ai pas peur, ni de vous ni de personne d'ailleurs, et j'ai décidé de m'engager pour que cela change. Ce qui me gêne avec vous c'est que vous voyez RLB de loin avec une incursion de temps en temps et vous ne pouvez comprendre ce qui s'y passe. Venez et je vous verrai car même si je n'y suis pas tout le temps, je suis en contact permanent avec les villageois et j'y passe souvent... Peut-être pourrez-vous être ce lien que nous avons cherché sans le trouver jusqu'à présent...
PS : Etre squatteur est souvent un choix, heureusement, je connais beaucoup de jeunes en difficultés qui n'ont pas fait ce choix. J'ai l'impression que c'est parfois une facilité et pour certains comme ils me l'ont dit carrément un choix politique... Ceux qui veulent s'en sortir peuvent le faire, ce n'est pas facile mais en France c'est possible. Mais il ne faut tomber ni dans la drogue, ni dans l'alcool, ni dans la violence. Or c'est malheureusement ce triste spectacle que nous voyons pour beaucoup à RLB... Voilà pour quelles raisons ces jeunes "paumés" se sentent rejetés, un système attaqué ne peut que se défendre.
Juste pour votre info, RLB n'est pas en ruines car il y a une activité économique et une volonté politique de développement alors allez donc mettre votre dévolu pour en faire une terre d'accueil squattée ailleurs.... A RLB, nous avons d'autres ambitions...


la mienne :


j'ai envie de vous signifier en premier lieu, le rire a la fin de la lecture de votre mail, "a RLB nous avons d'autres ambitions...".Qui est ce nous dont je n'ai pas la sensation de faire partie. Fatigué Evelyne, de lire nous, vous , de voir partout la division. Alors pour seules réponses écrites je parlerais de la gde différence qui me vient à l'esprit à l'instant. C'est que ce communautariste dont vous parlez est à l'échelle nationale, et que jamais personne ne sera refusé de venir partager ensemble.


Je ne peux venir dormir chez "vous", moi l'inconnu, "vous" pouvez venir dormir avec "nous" "vous" l'inconnu... notion de propriété oui remise en cause. Et je ne parle pas spécialement de la grotte, tout autant de l'endroit ou je vis le plus souvent et ou je suis locataire.

etre squatteur pour ma part vient du fait que : Je suis né sur cette Terre, incarnés avec une mission peu importe. En sillonant la terre, j'y découvre des paysages magnifiques, certains lieux plaisants plus que d'autres, nous pouvons parler de gouts, de couleurs, mais aussi d'amour, de coeur, de vibrations. Peu importe, un jour je tombe sur la maison de mes reves, modeste mais si chaleureuse. Il n'y a personne depuis des années déja, pour l'acquérir et y vivre paisiblement, il me fo aller consulter les agences immobilieres, et la je me rends que le prix est exorbitant...en fonction de quoi svp ???d'un marché mondial de l'économie? en fonction des spéculations immobilieres de firmes internationales, qui controlent un ensemble du marché ? en fonction de quoi, selon qui, pour quels raisons, contribuer à cette collectivité, cette société qui favorise les plus riches , engraissent toujours les memes gens, et nous permet en aucun cas de vivre la vie que nous méritons. Parce que Evelyne, chez moi on vit qu'une fois, c celle ci, guidé par le coeur, pour le bonheur de soi, l'entente de tous. On est tous sur le chemin, à son échelle son nivo mais soyons réalistes, un minimum de bon sens, le systeme pour une minorité n'est pas juste et vous le savez bien.

Alors oui je suis pour le squat... Bien évidemment!


Réponse conseillère municipale :

Vous avez raison, nous ne sommes pas du même monde, et je vous plains... C'est bien ce que je pensais la discussion comme je l'ai tenté maintes fois, n'est pas possible... Bon courage à vous. Moi, je continue à croire que certains peuvent se comprendre s'entendre et faire avancer les choses tout en respectant les quelques règles essentielles du "vivre ensemble". Le squat n'en fait pas partie... Les propositions, la discussion et des solutions respectables oui...
Bon courage...




Fin de l'échange. A vos réactions . bless
Revenir en haut Aller en bas
 
Echange de mail avec une conseillère de RLB. 11
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» probléme e-mail avec @poczta.onet.pl
» ***Exclu Contact mail avec Annette Schreiber**
» mon rdv avec la conseillère en lactation
» Cherche contact avec Georges Gaufrier ( moustique ? )
» ECHANGE CULTUREL

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Convergence des luttes, pour un EXODE URBAIN et le boycott de Babylone... ::  EXODUS  :: EXODE URBAIN- AUTOGESTION- CONSOMM'ACTION/BOYCOTT-
Sauter vers: